« Mesdames, Messieurs, nous arrivons à Yvoire !
Yvoire ! Débarquement à l’avant du bateau. »

Yvoire : équipier prêt pour la manoeuvre.

Impressionnante manoeuvre

Lorsque le bateau arrive à Yvoire 74, chacun observe avec attention la majesté de la manoeuvre d’accostage. En haut, de sa cabine, le capitaine bénéficie d’une vue large sur tout le Léman et peut anticiper l’arrivée malencontreuse d’un autre bateau.

Sur le pont, les membres d’équipage du bateau préparent les cordages et font reculer les touristes afin de manoeuvrer en toute sécurité.

Le capitaine actionne les commandes et les roues à aubes ralentissent puis se mettent à tourner à l’envers pour freiner le navire, qui se approche en biais le ponton.

A deux ou trois mètres, les équipiers lancent les cordages pour accrocher le bateau aux piliers du ponton. De vrais lanceurs de lasso. Parfois, l’un d’eux râte sa cible et est alors obligé de très vite récupérer sa corde pour la lancer à nouveau.

Accoster devant le château d’Yvoire

On observe la manoeuvre mais c’est surtout la vue qui est superbe, on ne sait plus où regarder. Devant nous, se dresse, majustueux et imposant, le château d’Yvoire.

Le port d’Yvoire déborde d’activité et le regard porte plus loin, ves les premières maisons fleuries ou le chocher qui brille juste derrière.

Tiens, j’apercerçois déjà l’une des portes fortifiées d’Yvoire ! Une belle ballade en perspective…

>> Alors matelots, parés à l’abordage ?

Cordage pour amarrer le bateau.
Cordage pour amarrer le bateau.

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.