Aujourd’hui, les moyens techniques de sauvetage sur le Léman sont évidemment motorisés, il n’en a pas toujours été ainsi.

La barque à rame de la section sauvetage du village d'Yvoire.
La barque à rame de la section sauvetage du village d’Yvoire.

La SISL : Société Internationale de Sauvetage du Léman

Créé en septembre 1885 sous l’impulsion du colonel Huber, la Société de Sauvetage du Lac Léman est devenue depuis la Société Internationale de Sauvetage du Léman.

La SISL est composée d’hommes et de femmes bénévoles qui assurent un service de secours 24 heures sur 24 et 365 jours par an grâce à une flotte d’intervention composée de 23 vedettes et 24 unités d’intervention. La SISL comporte 34 sections réparties sur les 160 km de rives du Lac Léman.

Ces embarcations puissamment motorisées ont pour ancêtres les barques en bois multi-rameurs qui subsistent aujourd’hui pour le folklore.

Chaque été, une compétition amicale de courses de rames oppose les équipes de rameurs des différentes sections du lac.

La barque du sauvetage d'Yvoire : 12 rameurs, 1 barreur.
La barque du sauvetage d’Yvoire date de 1947 : 9,85 m de long, 1200kg, 12 rameurs.
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.